Comment fonctionne une facturation de portage salarial ?

Le portage salarial offre aux travailleurs indépendants la possibilité de concilier liberté entrepreneuriale et sécurité salariale. En effet, il agit en tant qu'intermédiaire essentiel entre le travailleur indépendant (le salarié porté) et ses clients. Néanmoins, bien qu'une société de portage salarial puisse apporter une assistance précieuse aux travailleurs indépendants, il est essentiel de garder à l'esprit qu'elle demeure une entreprise à but lucratif. Par conséquent, pour prospérer et se développer sur le marché du portage salarial, elle doit être capable de financer ses opérations de manière autonome. Comment fonctionne la facturation alors ? Trouvez la réponse dans cet article.

Faire signer le contrat de prestation au client

Au cœur du processus de facturation en portage salarial se trouve un document clé qui est le contrat de prestation. Pour avoir des informations supplémentaires sur cette facturation, vous pouvez faire quelques recherches.

A découvrir également : Comment savoir quel travail est fait pour vous : les conseils

En fait, ce contrat établit une relation formelle entre la société de portage et le client, détaillant les conditions de la mission à réaliser. Le contrat de prestation représente une étape cruciale permettant de définir clairement les attentes, les livrables, les délais et les modalités de paiement.

De ce fait, grâce à ce contrat, toutes les parties ont une vision claire des engagements mutuels, et cela contribue à établir une base solide pour le bon déroulement de la mission. La signature de ce contrat constitue ainsi un élément pour garantir une collaboration professionnelle et transparente entre la société de portage salarial, le salarié porté et le client. 

A lire aussi : Quels sont les avantages du portage salarial ?

Encaisser le chiffre d’affaires du salarié

Lorsqu'un travailleur indépendant choisit de travailler en portage salarial, il devient évidemment un salarié porté par la société de portage. Dans ce cadre, il exerce son activité professionnelle en toute indépendance, mais bénéficie également de la sécurité sociale et du statut de salarié. 

La société de portage salarial agit ainsi comme un employeur, prenant en charge toutes les tâches administratives et juridiques liées à l'activité du salarié porté. De ce fait, lorsque le salarié porté réalise des missions pour ses clients, il facture les prestations effectuées, comme le ferait un travailleur indépendant classique. Cependant, au lieu de recevoir directement le paiement de ses clients, c'est la société de portage qui encaisse les sommes dues. 

Ce mécanisme présente toutefois plusieurs avantages pour le salarié porté :

  • Une sécurité financière ;
  • Un allègement administratif ;
  • Une gestion des charges sociales.

Transformer le chiffre d’affaires en salaire

Effectivement, l’un des aspects les plus attrayants de la facturation en portage salarial est la transformation du chiffre d'affaires en salaire régulier pour le salarié porté. Cela garantit leur stabilité financière. En fait, la société de portage se charge de calculer les charges sociales, les cotisations et autres déductions légales telles que l'impôt sur le revenu. Une fois les charges sociales et les déductions légales calculées, la société de portage verse au salarié porté un salaire net. Ce dernier correspond au montant qui reste après avoir soustrait toutes les déductions et charges du chiffre d'affaires initial.